Bien s’entendre avec ses créanciers

Souvent, on a tendance à vouloir rembourser au complet une dette mais c’est souvent le pire choix. Il vaut mieux prendre une entente de remboursement sur quelques mois avec chacun des créanciers.

La pandémie a perturbé bien des budgets. Devant l’absence de revenus, plusieurs ont dû demander des reports de paiements, que ce soit au niveau de leurs dettes ou de leurs fournisseurs de services. Si ces mesures ont permis de passer au-travers, vous devrez un jour ou l’autre régulariser votre situation.

            Il n’y a pas de solutions magiques : il faudra prendre une entente de remboursement avec vos créanciers. Comment doit-on s’y prendre? 

            D’abord, dressez un portrait de tous vos retards de paiements, incluant le remboursement de vos dettes (cartes de crédit et autres). Priorisez les plus urgentes. On commence toujours par celles qui auront les conséquences les plus importantes, notamment celles qui entraîneraient une coupure de service (par ex., cellulaire, câble) ou une éviction de son logement.

            Déterminez quel montant vous pouvez affecter aux retards de paiement. Pour y arriver, faites votre budget en évaluant vos revenus et dépenses pour le prochain mois.

Souvent, on a tendance à vouloir rembourser au complet une dette mais c’est souvent le pire choix. Il vaut mieux prendre une entente de remboursement sur quelques mois avec chacun des créanciers. Cela permet de satisfaire l’ensemble de ceux-ci et d’éviter qu’un créancier perde patience.

            Lorsqu’on prend une entente de paiement avec un créancier, il est primordial de la respecter. Le non-respect de cette entente entraîne souvent une perte de confiance du créancier, ce qui aggravera la situation.

  Vous avez un retard de paiement avec Hydro-Québec? Vous pouvez communiquer avec l’ACEF ou le bureau de votre député provincial pour négocier une entente de paiement.

    Si vous avez besoin d’aide, les conseillers budgétaires de l’ACEF sont là pour vous conseiller.